14 juillet 2014

Mémoires d'un Maître Faussaire, de William Heaney


La Coupe du Monde s'est terminée hier soir mais l'un de mes attaquants de la Coupe du Monde des Livres a encore tenté de mettre un goal. Est-ce qu'il comptera dans les arrêts de jeux ? Ce sera à l'arbitre de le dire. En attendant, je vous présente William Heaney !


Mémoires d'un maître faussaire, de William HeaneyRésumé : 

"William Heaney est un imposteur. Charmant, certes, mais un imposteur quand même. Aux prises avec ses démons et ceux des autres, il passe un peu trop de son temps à vider la cave des meilleurs pubs de Londres. A l'occasion il prétendra même être le nom de plume d'un grand écrivain anglais. Méfiez-vous."
(Source : biographie de l'auteur à la fin du livre)


Mon avis :

"Mémoires d'un Maître Faussaire" est un de ces romans que l'éditeur Bragelonne offrait en ebook à 0,99 euros lors d'une action spéciale il y a quelques mois (un an, même). Sachant que cet éditeur est une référence dans le monde de la fantasy francophone, je me suis à chaque fois jetée sur le catalogue en promotion et j'ai acheté un bon nombre d'ebooks en me fiant uniquement sur leur résumé. Puis je les ai oubliés, et ce n'est qu'en créant mon équipe pour la Coupe du Monde des Livres que je suis retombée sur celui-ci. La couverture était belle, le résumé alléchant, et voilà que ce roman s'est retrouvé en position d'attaquant... et très vite sous mes yeux.

Pour vous dire la vérité, alors que je viens de le terminer, je suis assez déroutée. Ce roman m'a laissée assez froide pendant la lecture, mais il en même temps très intéressant grâce à une idée originale sur laquelle plane toujours un certain mystère. 

Commençons par l'impression générale : toute l'histoire est celle de William Heaney, l'auteur imaginaire de cette biographie (c'est le pseudonyme d'un auteur connu que je vous laisse chercher). C'est un homme un peu particulier : fonctionnaire, divorcé, membre d'un club de célibataires qui produit également (et sans le moindre sentiment de culpabilité) de faux livres anciens, auteur "nègre" de poèmes qu'il trouve minables mais qui apportent la gloire à son ami Jaz, père de famille en déroute, historien des pubs de Londres, grand amateur de vin et principal donateur d'un refuge pour sans abris tenus par une sainte. Bref, un mélange très particulier de hors-la-loi et de saint assaisonné à l'alcool.  

Le personnage est intéressant et ses courtes infos historiques sur les pubs de Londres rythment agréablement son récit, mais l'intrigue reste assez lente. Lorsqu'il rencontre Yasmin, j'ai commencé à perdre foi dans ce personnage qui penchait dangereusement vers le pathétique à force de se comporter comme une midinette. Ensuite on plonge en parallèle dans le passé de William qui va expliquer sa frilosité vis-à-vis de Yasmin, et à partir de là le roman devient une remontée vers la rédemption pour son narrateur. Mais je dois avouer que je n'ai pas adhéré à ça. Je n'ai pas été émue par les problèmes de William, cet homme au fond particulièrement privilégié ; et j'ai été plutôt déçue par son "traumatisme" de jeunesse que l'entretien minutieux du suspense m'avait vendu comme époustouflant. Bref, j'ai poursuivi cette lecture en espérant que le rythme s'accélère un petit peu, que l'une ou l'autre révélation flamboyante vienne relever le tout, et ce n'est pas arrivé.

D'un autre côté, il y a les démons pour lesquels je suis prête à beaucoup pardonner. Que sont-ils ?  C'est la question que je me suis posée tout au long du livre et l'auteur parvient à nous offrir des éléments de réponse tout en laissant planer le mystère. Je ne veux pas vous en dire plus pour ne pas vous gâcher la surprise, mais malgré tout ce que j'ai écrit concernant William, ses problèmes et le rythme du roman, je pense qu'il vaut la peine d'être lu pour découvrir ces "créatures" très particulières. D'ailleurs ils rendent ce roman difficile à classer : est-ce de la fantasy ou la biographie d'un personnage un peu spécial ? Avouez que c'est une question qu'on se pose rarement. 

En résumé, voici un roman surprenant, intéressant et que je ne regrette pas du tout d'avoir lu, malgré un rythme lent et une certaine déception en ce qui concerne les révélations concernant la vie de William Heaney. Parfois c'est bon quand l'auteur ne nous donne pas toutes les réponses !


Pour en savoir plus :
- l'avis d'Herbefol, qui vous en dit plus sur notre faussaire, celui de Koré, encore plus perplexe que moi, et celui de BlackWolf, qui a été séduite(e) par l'ambiance. 


Une nouvelle étape pour ce challenge : Londres !
Et un cinquième but (s'il est accepté) !


2 réactions:

Thalia

Ton avis me rend un peu perplexe. Je l'ai aussi dans ma Epal puisque j'avais profité de l'offre tout comme toi. La couverture et le synopsis semblant très intéressant.

Je ne sais pas si tu me donnes envie ou non de le lire avec ce que tu expliques du personnage principal. Au niveau des démons, oui tu m'intrigues. Mais est-ce suffisant pour l'avancer dans le programme?

Bon, je vais trancher en disant que je n'ai pas le temps de le lire cet été. x)

Nathalie

Je comprends que tu sois perplexe ; je n'arrive pas moi-même à savoir si je dois te le conseiller ou pas ! Ce n'est pas de la fantasy classique, c'est beaucoup plus ancré dans la vie réelle que d'habitude, avec ses petites misères, et c'est assez surprenant du coup. Ce n'est pas lent mais ce n'est pas un récit d'aventures non plus. Bref, difficile à décrire... Mais il t'attendra toujours après l'été :)

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...